L'Occitanie Pyrénées Méditerranée

L'OCCITANIE, une région grande comme un PAYS ...

L’OCCITANIE est l’une des plus grandes régions de la France métropolitaine, arrivant seconde après la Nouvelle Aquitaine.

Sa superficie est de 72 724 Km2, comparable à l’Irlande et 2 fois plus vaste que la Belgique.

La REFORME territoriale

Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit clairement les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Il s'agit du troisième volet de la réforme des territoires, voulue par le président de la République (sous la Présidence de François HOLLANDE), après la loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles et la loi relative à la délimitation des régions.

L'OCCITANIE est née de la fusion de deux régions : Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon

Cette région est composée de 13 départements : le Lot - l'Aveyron - le Tarn et Garonne - le Tarn - le Gers - la Haute Garonne - les Hautes Pyrénées - l'Ariège - la Lozère - le Gard - l'Hérault - l'Aude - les Pyrénées Orientales

Le territoire régional comprend 4 565 communes. Toutes font aujourd’hui partie d’une intercommunalité. En Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sont ainsi recensées 161 intercommunalités (au 1er janvier 2017) : 2 métropoles (Toulouse Métropole et Montpellier Méditerranée Métropole),

1 communauté urbaine (Perpignan Méditerranée Métropole), ainsi que 20 communautés d’agglomération et 138 communautés de communes.

Montagnes, fleuves et Méditerranée

La région affiche une grande richesse de paysages et un relief très varié. Montagnes, forêts, garrigues, coteaux, plaines, littoral font tous partie du décor d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Deux massifs montagneux l’encadrent, le Massif Central au nord et les Pyrénées au sud, le long de la frontière espagnole. Le point culminant de la région - et des Pyrénées françaises - est le pic du Vignemale, situé à 3 298 mètres, dans les Hautes-Pyrénées. Les fleuves sont aussi très présents. À l’ouest, l’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée se déploie sur la vallée de la Garonne, enserrée par de vastes zones de plaines et de coteaux. À la bordure est se trouve le Rhône et une partie de son delta, la Camargue gardoise. Le littoral méditerranéen court sur quatre départements, de la vallée du Rhône au Roussillon. Le seuil de Naurouze (ou seuil du Lauragais), point culminant du canal du Midi, est la ligne de partage des eaux et fait le lien entre la Méditerranée et l’Atlantique grâce à son prolongement par le canal latéral à la Garonne. Chef d’œuvre de Pierre-Paul Riquet, le canal du Midi a fêté ses 350 ans en 2016. C’est l’un des 8 sites régionaux à posséder la prestigieuse labellisation au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Le PIC de Vignemale

Le Vignemale, plus précisément la pique Longue, est un sommet des Pyrénées, situé à la frontière franco-espagnole, dans le massif du Vignemale. Avec ses 3 298 m, c'est le point culminant des Pyrénées françaises2 et de la région Occitanie. C'est aussi le 16e plus haut sommet de toute la chaîne des Pyrénées selon la liste officielle des 212 pics à plus de 3 000 mètres pyrénéens.

En bordure du parc national des Pyrénées, et de la Reserva de la Biosfera Ordesa-Viñamala3, il est accessible depuis Gavarnie, Cauterets ou Torla. Une partie de l'itinéraire d'accès côté français emprunte le GR 10. La voie d'accès la plus facile et évidente traverse une grande partie du glacier d'Ossoue (ou glacier de Baysselance), depuis les grottes de Bellevue sur le GR 10 jusqu'à la base de la pique Longue, où il faut alors finir l'ascension avec un peu d'escalade facile. Le Vignemale est l'un des sommets mythiques des Pyrénées. En aragonais, il est appelé Pico de Comachibosa et en espagnol Pico Viñamala.

Le Seuil de NAUROUZE

Le seuil de Naurouze est situé à la frontière du département de la Haute-Garonne et du département de l'Aude sur la ligne de partage des eaux entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée, il constitue le point le plus élevé du canal du Midi, qui permet de relier l'Atlantique à la Méditerranée, et sépare le Massif central (au nord), des Pyrénées (au sud). Il est proche d'Avignonet-Lauragais et de Labastide-d'Anjou, dans la commune de Montferrand. Les écluses les plus proches du seuil de Naurouze sont l'écluse de l'Océan côté océan Atlantique et l'écluse de la Méditerranée côté mer Méditerranée.

Ce seuil est connu depuis l'Antiquité. Strabon, géographe grec, avait appelé ce passage l'isthme gaulois, et la Via Aquitania, voie romaine reliant Narbonneà Toulouse, y passait. Il est la pierre angulaire du projet de construction du canal du Midi de Pierre-Paul Riquet. C'est en effet le point le plus élevé du parcours (bief de partage), qui nécessite un apport en eau continu pour alimenter le canal. L'ingénieur Riquet a l'idée de récolter les eaux de la Montagne Noire et de les amener jusqu'au seuil. Il fait construire le lac de Saint-Ferréol près de Revel et la rigole de la plaine qui amène l'eau depuis le lac jusqu'au canal au seuil de Naurouze. Les deux parties du canal aboutissaient au bassin de Naurouze par deux écluses : l'écluse de l'Océan et l'écluse de la Méditerranée. Quand le bassin fut abandonné, on creusa le bief de partage et les écluses de l’Océan et de la Méditerranée furent reportées plus loin.

En 1825, les héritiers de Riquet firent ériger un obélisque au seuil de Naurouze pour marquer la symbolique du lieu. Il est dressé près de l'emplacement de l'ancien réservoir hexagonal abandonné quelques années après la construction du canal à cause de son ensablement récurrent. L'obélisque possède une dédicace : « À Pierre-Paul Riquet, baron de Bonrepos, auteur du canal des Deux Mers en Languedoc

Le bassin de Naurouze, le bief de partage des eaux et l'obélisque ont été inscrits au titre des monuments historiques en 1996 

LA CROIX Occitane


Elle vient de la croix grecque (croix à 4 branches de même longueur provenant elle-même du chrisme X - la lettre khi - anagramme du christ - on l'a aussi interprété comme les 4 Evangiles propagés aux 4 coins du monde - les 3 pommettes par branches peuvent signifier la Sainte Trinité, le total de 12 pommettes symbolisant les 12 apôtres

Origine de la croix dite de Toulouse


Dans les années 300, des soldats Romains originaires de Thèbes en Egypte et tous chrétiens, après avoir maté une révolte de Bagaudes dans le Sud Est de la Gaule, refusent d'égorger en sacrifice les captifs ; cette légion thébaïde récalcitrante est alors exécutée Les populations locales, impressionnées, adoptèrent comme symbole de leur nouvelle foi chrétienne, l'emblème de la légion thébaïde : la croix copte tréflée

Vers 300, l'Empereur Romain et Chrétien Constantin fait adopter le chrisme dans tout l'Empire ; l'Eglise de Constantinople, sa nouvelle capitale, fait alors évoluer la croix copte tréflée dans cette nouvelle croix trinitaire, dite croix de Constantinople

Dans les années 500 les partisans de Nestorius, dissidents de l'Eglise de Constantinople, font évoluer le graphisme de cette croix Constantinople et l'exportent jusqu'en Chine. Dans les années 500, les Wisigoths et les Ostrogoths, originaires de l'Orient et christianisés par Arius, s'installent en Occident et peuvent avoir contribué à la propagation de la croix tréflée ou de Constantinople

Dans les années 1100, la croix de Constantinople est reprise par les sceaux des Comtes de Venasque en Provence mais bleue sur fond jaune) pour devenir l'emblème des Marquis de Provence. Cette croix aurait ouvert à Raymond de Saint Gilles Comte de Toulouse les portes de Byzance qui arbore depuis 700 ans une croix similaire

Raymond V émet une pièce authentifiée avec une croix pattée (et non cléchée) vidée et pommetée. Le Comte de Toulouse Raymond VI reprend la forme cléchée qui nous est parvenue jusqu'aujourd'hui


Cette croix est reprise par les armes de la Cité de Toulouse dès les années 1200.

(source : une histoire de l'Aquitaine et du Sud Ouest)


Entravé par l'annexion des territoires Occitans au royaume de France après la croisade contre les Cathares, son usage perdure dans quelques familles et cités. La Révolution l'interdit.... mais elle reste un étendard culturel et politique fort, brandi par les vignerons révoltés de 1907. Elle a flotté et flotte encore dans de nombreux rassemblements citoyens. Son retour institutionnel remonte lui, aux années 1970, période où elle entre dans l'identité visuelle des régions Midi Pyrénées et Languedoc Roussillon. Depuis 2016, la croix Occitane fait partie intégrante du logo de la région Occitanie 

Biens inscrits sur la liste du PATRIMOINE MONDIAL de L'UNESCO

Le 16 novembre 1972, la conférence générale de l'Unesco a adopté la convention de protection du patrimoine mondial culturel et naturel. Cette convention a depuis été ratifiée par 190 pays qui se sont engagés à protéger les valeurs pour lesquelles leurs biens ont été inscrits sur la liste. Ils présentent à l'Unesco des rapports d'évaluation périodique sur l'état de conservation de ces biens. A ce jour, 981 biens sont inscrits sur l'ensemble de la planète ; 38 sont situés en France. Parmi ces 38 biens 8 sont situés, en tout ou partie, en région Occitanie.

Arles, monuments romains et romans

Arles offre un exemple intéressant d'adaptation d'une cité antique à la civilisation de l'Europe médiévale. Elle conserve d'impressionnants monuments romains dont les plus anciens – arènes, théâtre antique, cryptoportiques – remontent au Ier siècle av. J.-C. Elle connut au IVe siècle un second âge d'or dont témoignent les thermes de Constantin et la nécropole des Alyscamps. Aux XIe et XIIe siècles, Arles redevint une des plus belles villes du monde méditerranéen. À l'intérieur des murs, Saint-Trophime avec son cloître est un des monuments majeurs de l'art roman provençal.

La Ville d’Arles bénéficie d’une double inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, pour le bien culturel « Arles, monuments romains et romans » et pour le bien culturel en série « Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France ». 

Site ARLES Tourisme

Canal du Midi

Avec ses 360 km navigables assurant la liaison entre la Méditerranée et l'Atlantique et ses 328 ouvrages (écluses, aqueducs, ponts, tunnels, etc) le réseau du canal du Midi, réalisé entre 1667 et 1694, constitue l'une des réalisations de génie civil les plus extraordinaires de l'ère moderne, qui ouvrit la voie à la révolution industrielle. Le souci de l'esthétique architecturale et des paysages créés qui anima son concepteur, Pierre-Paul Riquet, en fit non seulement une prouesse technique, mais aussi une œuvre d'art.

Chemins de Saint Jacques de Compostelle


Tout au long du Moyen Âge, Saint-Jacques-de-Compostelle fut la plus importante de toutes les destinations pour d'innombrables pèlerins venant de toute l'Europe. Pour atteindre l'Espagne, les pèlerins devaient traverser la France, et les monuments historiques notables qui constituent la présente inscription sur la Liste du patrimoine mondial étaient des jalons sur les quatre routes qu'ils empruntaient

Les CHEMINS DE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE en France sont inscrits depuis 1998 sur la liste du Patrimoine Mondial à l'UNESCO

Les composantes solidaires des chemins de Saint Jacques de Compostelle en France sont réparties par thème : la dévotion (cathédrales, églises, basiliques, dolmens ...), l'accueil et les soins (anciens hôpitaux, abbayes) et les accès et franchissements (ponts, portes d'entrée de ville et sections de sentiers)

24 Monuments en OCCITANIE :

  • Aniane - Saint-Jean-de-Fos (Hérault) - le Pont du Diable
  • Auch (Gers) - Cathédrale Sainte Marie
  • Audressein (Ariège) - Eglise Notre-Dame-de-Tramesaygues
  • Beaumont sur l'Osse et Larresingle (Gers) - Pont d'Artigues ou de Lartigues
  • Cahors (Lot) - Cathédrale Saint Etienne
  • Cahors (Lot) - Pont Valentré
  • Conques (Aveyron) - l'Abbatiale Sainte-Foy
  • Conques (Aveyron) - Pont sur le Dourdou
  • Espalion (Aveyron) - Pont Vieux
  • Estaing (Aveyron) - Pont sur le Lot
  • Figeac (Lot) - Hôpital Saint-Jacques
  • Gavarnie (Hautes Pyrénées) - Eglise Paroissiale Saint-Jean-Baptiste
  • Gréalou (Lot) - Dolmen de Pech-Laglaire2
  • Jézeau (Hautes Pyrénées) - Eglise Saint-Laurent
  • La Romieu (Gers) - Collégiale Saint-Pierre
  • Ourdis-Cotdoussan (Hautes Pyrénées) - Eglise Saint-Jacques
  • Rabastens (Tarn) - Eglise Notre-Dame-du-Bourg
  • Saint Bertrand de Comminges (Hautes Pyrénées) - ancienne cathédrale Notre Dame
  • Saint Chély d'Aubrac (Aveyron) - Pont dit des Pèlerins sur la Boralde
  • Saint-Gilles (Gard) - ancienne abbatiale
  • Saint-Guilhem-Le-Désert (Hérault) - ancienne abbaye de Gellone
  • Toulouse (Haute Garonne) - Basilique Saint-Sernin
  • Toulouse (Haute Garonne) - Hôtel Dieu Saint Jacques
  • Valcabrère (Haute Garonne) - Basilique Saint-Just

5 Ensembles en Occitanie

  • Aragnouet (Hautes Pyrénées) - Hospice du plan et Chapelle Notre-Dame de l'Assomption aussi appelée "Chapelle des Templiers"
  • Moissac (Tarn et Garonne) - Abbatiale Saint-Pierre et Cloître
  • Rocamadour (Lot) - Basilique Saint-Sauveur - Crypte Saint-Amadour
  • Saint Bertrand de Comminges (Haute Garonne) - Basilique Paléo-chrétienne - Chapelle Saint-Julien
  • Saint-Lizier (Ariège) - ancienne cathédrale et cloître - cathédrale Notre-Dame de la Sède - Palais Episcopal - Remparts

6 Sections de Sentiers en Occitanie

  • de Nasbinals à Saint-Chély d'Aubrac (Lozère/Aveyron) : 17 km
  • de Saint Colm d'Olt à Estaing (Aveyron) : 17 km
  • de Montredon à Figeac (Lot) : 18 km
  • de Faycelles à Cajarc (Lot) : 22,5 km
  • de Bach à Cahors (Lot) : 26 km
  • de Lectoure à Condom (Gers) : 35 km

LES CHEMINS DE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE en Occitanie : La voie du Puy, la voie d’Arles, la voie des Piémonts : les 3 grands itinéraires jacquaires convergent dans notre région avant de passer en Espagne

https://www.tourisme-occitanie.com/grands-itineraires-a-pied-et-en-bateau/chemins-de-saint-jacques-de-compostelle

https://www.oc-citanie.fr/tourisme-et-decouverte/chemins-de-saint-jacques-de-compostelle-en-region-occitanie/

https://www.tourismeetpatrimoineenoccitanie.fr/saint-jacques-de-compostelle


Cité épiscopale d'Albi


Située en bordure du Tarn, la vieille ville d'Albi, reflète l'épanouissement d'un ensemble architectural et urbain médiéval dont témoignent aujourd'hui encore Le Pont-Vieux, le bourg de Saint-Salvi et son église (10e-11e siècle). Au 13e siècle, la ville devint une puissante cité épiscopale au lendemain de la croisade des Albigeois contre les Cathares. D'un style gothique méridional original à base de briques aux tons rouge et orangé fabriquées localement, la cathédrale fortifiée qui domine la ville (XIIIe siècle) illustre la puissance retrouvée du clergé romain. Elle est complétée par le vaste palais épiscopal de la Berbie qui surplombe la rivière et est cernée par des quartiers d'habitations datant du Moyen Age. La cité épiscopale d'Albi forme un ensemble de monuments et de quartiers cohérent et homogène qui n'a pas subi de changements majeurs au fil des siècles.

Site Tourisme ALBI

Pont du Gard


Le pont du Gard a été construit peu avant l'ère chrétienne pour permettre à l'aqueduc de Nîmes, long de près de 50 km, de franchir le Gardon. En imaginant ce pont de 50 m de haut à trois niveaux, dont le plus long mesure 275 m, les ingénieurs hydrauliciens et architectes romains ont créé un chef-d'œuvre technique qui est aussi une œuvre d'art.

Site Tourisme Pont du Gard

Ville fortifiée historique de Carcassonne

Depuis la période préromaine, des fortifications ont été érigées sur la colline où est aujourd'hui située Carcassonne. Sous sa forme actuelle, c'est un exemple remarquable de cité médiévale fortifiée dotée d'un énorme système défensif entourant le château et les corps de logis qui lui sont associés, les rues et la superbe cathédrale gothique. Carcassonne doit aussi son importance exceptionnelle à la longue campagne de restauration menée par Viollet-le-Duc, l'un des fondateurs de la science moderne de la conservation.

Site Tourisme CITE de Carcassonne

Pyrénées - Mont Perdu

Ce paysage de montagne exceptionnel, qui rayonne des deux côtés des frontières nationales actuelles de France et d'Espagne, est centré sur le pic du Mont-Perdu, massif calcaire qui culmine à 3 352 m. Le site, d'une superficie totale de 30 639 ha, comprend deux des canyons les plus grands et les plus profonds d'Europe sur le versant sud, du côté espagnol, et trois cirques importants sur le versant nord, plus abrupt, du côté français – formes géologiques terrestres classiques. Ce site est également un paysage pastoral qui reflète un mode de vie agricole autrefois répandu dans les régions montagneuses d'Europe. Il est resté inchangé au XXe siècle en ce seul endroit des Pyrénées, et présente des témoignages inestimables sur la société européenne d'autrefois à travers son paysage de villages, de fermes, de champs, de hauts pâturages et de routes de montagne.

Les Causses et les Cévennes

Les Causses et les Cévennes ont été inscrits en 2011, par le comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO, sur la liste prestigieuse du patrimoine de l’humanité, dans la catégorie des « paysages culturels évolutifs vivants », au titre de l’agro-pastoralisme méditerranéen.

Les Causses et les Cévennes présentent, dans un cadre naturel grandiose, une diversité de paysages méditerranéens façonnés par l’homme depuis des millénaires. Des plateaux calcaires des grands causses entaillés par des Gorges du Tarn et de la Jonte…), au relief tourmenté des Cévennes schisteuses, du Mont Lozère et de l’Aigoual: une diversité de paysages nés de la roche et aussi de la domestication de cette nature exceptionnelle par l’agro-pastoralisme

Cette culture, s’incarne aujourd’hui dans ces paysages d’exception ainsi que dans un patrimoine bâti de grande qualité (villages, bergeries, drailles, lavognes, petit patrimoine vernaculaire…) mais aussi patrimoine immatériel (savoir–faire ancestraux). Ce territoire d’environ 3 000 km² s’étend sur quatre départements : l’Hérault, le Gard, l’Aveyron et la Lozère.

Tout au long de balades, chacun pourra découvrir, les troupeaux de brebis ou de chèvres, et déguster, les bons produits du terroir ... ne sont-ils pas le meilleur témoignage de cet agro-pastoralisme ?

Site Internet

La Citadelle de Mont-Louis - Cité du "Roi Soleil"

MONT-LOUIS

A 1 600 mètres d'altitude, c'est la ville FORTIFIEE la plus haute de France Aux portes de la Cerdagne, du Confluent et du Capcir, MONT-LOUIS depuis sa création a gardé sa vocation de ville de garnison


LA CITADELLE


Idéalement située pour assurer la défense des nouvelles frontières françaises, Mont-Louis est une des neuf villes totalement édifiées par Vauban

En 1679, Louis XIV approuve la création de Mont-Louis, défendant le passage vers le Roussillon. Inaugurée en 1681, Mont-Louis achève la ligne de défense mise en place depuis la mer Méditerranée. Créé ex nihilo par Vauban, c‘est un petit conservatoire de l’architecture militaire bastionnée du 17ème siècle où Vauban a pu exprimer toute sa créativité. Et Mont-Louis a conservé sa fonction militaire : le Centre National d’Entraînement Commando – 1er Choc occupe toujours la citadelle.

Site Internet

Plaquette du FOUR SOLAIRE

C'est ici aussi que fut construit, à la fin de la deuxième guerre, le premier four solaire. Il permettra l'expérimentation et le développement d'une énergie nouvelle qui aura par la suite une évolution industrielle et scientifique très importante avec la création du grand four solaire d'Odeillo, dirigé par une équipe de chercheurs CNRS. 

Site Internet

Se promener librement dans la cité permet de découvrir une première partie du patrimoine classé : remparts, église… mais la partie la plus importante est en zone militaire, non accessible en visite libre. Seules les visites guidées par l’office de tourisme y donnent accès.

A l’extérieur des remparts de la ville vous pourrez emprunter le sentier des oiseaux et des insectes pour découvrir et observer les différentes espèces de du territoire.

En Occitanie 26 sites bénéficient du LABEL "Villes et Pays d'Art et d'Histoire"

13 Villes d'Art et d'Histoire

Carcassonne (11), Narbonne (11), Millau (12), Beaucaire (30), Nîmes (30), Uzès (30), Lodève (34), Cahors (46), Perpignan (66), Montauban (82), Moissac (82), Gaillac (81), Toulouse (31)

12 PAYS D'ART et D'HISTOIRE

Douze pays : Pyrénées cathares (09), Bastides du Rouergue (12), Grand Rodez (12), Grand Auch (32), Pézenas (34), le Haut Languedoc et Vignobles (34), Ségala Causses et vallée de la Dordogne (46), Grand Figeac Vallées du Lot et du Célé (46), Mende et Lot en Gévaudan (48), Vallées d'Aure et du Louron (65), Vallée de la Tet (66), Vallées catalanes du Tech et du Ter (66)

Les Parcs Naturels REGIONAUX


Qu'est-ce qu'un Parc naturel régional ? Définition

Les Parcs naturels régionaux sont créés pour protéger et mettre en valeur de grands espaces ruraux habités. Peut être classé “Parc naturel régional” un territoire à dominante rurale dont les paysages, les milieux naturels et le patrimoine culturel sont de grande qualité, mais dont l’équilibre est fragile. Un Parc naturel régional s’organise autour d’un projet concerté de développement durable, fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine naturel et culturel.

Le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy - Le Parc Naturel Régional des Grands Causses - Le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc - Le Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée - Le Parc Naturel Régional des Pyrénées Ariégeoises - Le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes.

Trois autres projets sont avancés : Aubrac, Sources et gorges du haut Allier et Corbières- Fenouillèdes.

PARC NATURELS REGIONAUX en Occitanie - Crédit Photos Google

Parc Naturel REGIONAL de l'AUBRAC - 53ème Parc Naturel Régional Français

Lien vers leur site

Crédit Photos Syndicat mixte de Préfiguration

Les Parcs Naturels NATIONAUX

Les dix parcs nationaux français participent de l’identité culturelle de la nation au même titre que les équipements culturels les plus prestigieux. Ils jouissent auprès de tous les publics d’une valeur symbolique très forte. Reconnus au niveau international comme des territoires d’exception, ils offrent une combinaison d’espaces terrestres et maritimes remarquables et un mode de gouvernance et de gestion qui leur permettent d’en préserver les richesses. Les parcs nationaux couvrent des domaines terrestres et maritimes variés et représentent par leurs périmètres maximum près de 9,5% du territoire français (60 728 km²). Ils attirent chaque année plus de 8,5 millions de visiteurs. Au 1er janvier 2017, les parcs nationaux sont rattachés à l'Agence française pour la biodiversité afin de renforcer l'action collective pour préserver la biodiversité.


Il existe deux PARC NATIONAUX Naturels en OCCITANIE : Parc National des Cévennes - Parc National des Pyrénées

PARC NATIONAL DES CEVENNES


Deuxième RESERVE du ciel Etoilé en France

Crédit photo

Le parc national des Cévennes vient d’officialiser le 13 août 2018 la création d’une réserve de ciel étoilé. C’est la treizième au niveau mondial, et la deuxième en France après la création de celle du Pic du Midi en 2013. En matière de protection du ciel nocturne, il existe une référence au niveau mondial : l’International Dark-Sky Association (IDA). Et quand cet organisme délivre son label de Réserve internationale de ciel étoilé (RICE) cela signifie quelque chose : il apporte la reconnaissance de la qualité du ciel sur une zone géographique donnée. Ce 13 août, en obtenant le précieux agrément, le Parc National des Cévennes vient donc d’entrer dans le cercle très restreint des entités régionales qui, sur l’ensemble de la planète, luttent contre la prolifération des éclairages nocturnes nuisibles non seulement à l’astronomie mais aux équilibres naturels. Le label RICE est contraignant dans la mesure où il implique un engagement de tous les acteurs locaux pour préserver la qualité de ce ciel

La RICE des Cévennes est la plus grande d’Europe, et l’une des quatre plus grandes au monde avec un cœur de réserve de 938 km² épousant les contours du cœur du parc national. Elle est complétée tout autour d’une zone tampon de 3560 km². Cette zone tampon correspond à des espaces urbanisés en partie, mais dans lesquels des efforts spécifiques seront faits pour contenir, voire réduire la pollution lumineuse. L’espace couvert est délimité au nord par Mende (situé juste en dehors de la RICE), au sud par Le Vigan, à l’est par le bord de la commune d’Alès. La zone va donc du mont Lozère jusqu’au massif de l’Aigoual. Il faut souligner que cette zone est jouxtée à l’ouest par une vaste région sauvage au ciel très sombre avec les Grands Causses (Méjean, Sauveterre, Noir, Larzac, et Blandas). Notons d’ailleurs que ce vaste ensemble (Grands Causses plus Cévennes) est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2011.

PARC NATIONAL DES PYRENNEES

Les Parcs Naturels MARINS

La France compte, en janvier 2018, neuf parcs naturels marins. Le premier fut créé en Iroise en septembre 2007, le dernier en 2017 en Martinique. Mayotte, créé en 2010, est le premier parc naturel marin en outre-mer et le golfe du Lion, créé fin 2011, le premier de Méditerranée. Le Parc naturel marin des Glorieuses a été créé en février 2012, celui d'Arcachon en juin 2014, celui de l'estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, en avril 2015, le Parc naturel marin du cap Corse et de l'Agriate en juillet 2016.

LE PARC NATUREL MARIN DU GOLFE DU LION

Villages classés "Plus beaux villages de France"

L'association

L’histoire des Plus Beaux Villages de France, c’est celle de la rencontre, en 1981, entre un homme et un livre. Le livre, était l’album éponyme édité par Sélection du Reader’s Digest, l’homme était Charles Ceyrac, Maire de Collonges-la-Rouge. L’élu de Corrèze trouve alors dans cet ouvrage le moyen de servir une cause qui lui tient à cœur : unir forces et passions pour protéger et promouvoir le patrimoine remarquable de ces communes d’exception et leur offrir ainsi une alternative à la désertification rurale. 66 maires suivront Charles Ceyrac dans cette aventure officialisée le 6 mars 1982.

Aujourd’hui, l’association compte 157 villages répartis dans 14 régions et 70 départements. Eviter les écueils du village-musée sans âme ou, à l’inverse, ceux du « parc d’attraction », réconcilier les villages avec l’avenir, redonner la vie autour de la fontaine ou sur la place ombragée de tilleuls et platanes centenaires. Voilà notre ambition raisonnée et passionnée.

Lien vers site

LE LOT -

Autoire - Capdenac Le Haut - Cardaillac - Carennac - Loubressac - Saint Cirq Lapopie


L'AVEYRON : Belcastel - Brousse Le Château - Conques - Estaing - La Couvertoirade - Najac - Peyre - Saint Côme d'Olt - Sauveterre de Rouergue


LE TARN ET GARONNE

Auvillar - Bruniquel - Lauzerte -


LE TARN :

Castelnau de Montmiral - Lautrec - Monestiés - Puycelsi


LE GERS :

Fourcès - Larresingle - Lavardens - Montréal - Sarrant


LA HAUTE GARONNE :

Saint Bertrand de Comminges


LES HAUTES PYRENNES


L'ARIEGE : Camont


LA LOZERE : La Garde Guérin (commune de Prévenchères) - Sainte Enimie


LE GARD : Ayguèze - La Roque sur Cèze - Lussan - Montclus


L'HERAULT : Minerve - Olargues - Saint Guilhem Le Désert


L'AUDE : Lagrasse


LES PYRENNES ORIENTALES : Castelnou - Eus - Evol - Villefranche de Confluent 

Les plus beaux villages de GASCOGNE selon Georges COURTES


Livre des Editions Sud Ouest

Leur Site

LE GERS

Labastide d'Armagnac - Fourcès - Larresingle - Lavardens - Labastide d'Armagnac - Cologne - Saint Clar - Montréal du Gers - Saint Mont - Poudenas - Geaunès - Bassoues - Marciac - Termes d'Armagnac - Lupiac - La Romieu - Montaut Les Créneaux - Saint Clar - Mauvezin - Cologne - 

L'ARIEGE

Saint Lizier - Audressein - Sentein


HAUTE GARONNE

Aurignac -Montmaurin - Saint Bertrand de Comminges


HAUTES PYRENNES

Arcizans Avant - Saint Savin - Sers - Arreau - Bramevaque - Mauvezin - Saint Pé de Bigorre - Saint Sever de Rustan - Madiran


TARN ET GARONNE

Auvillar - Beaumont de Lomagne - Dunes - Gramont - Maubec 

Les Beaux Parcours des VELOROUTES

Site Office Tourisme

Les véloroutes d'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée conjuguent intérêt paysager et intérêt culturel. Elles offrent une succession de panoramas qui méritent une halte à chaque fois. Elles vous font louvoyer, prendre le chemin des écoliers, passer ici et là pour vous montrer une jolie église romane, un village de caractère, un château ou un bon restaurant. Les véloroutes jouent la longue distance : elles font rarement moins de 100 Km.

Promenades sur les VOIES VERTES


Depuis l’Océan Atlantique jusqu’à la Mer Méditerranée, cet itinéraire vous offre plus de 700 km de paysages et de richesses patrimoniales à travers le Sud-Ouest de la France. En passant par Moissac, Toulouse, Carcassonne et Sète, vous suivrez en effet les anciens chemins de halage qui bordent le Canal de Garonne et le Canal du Midi, inscrit au PATRIMOINE MONDIAL DE L'UNESCO

Canal des Deux Mers - Moissac (Tarn-et-Garonne)© CRT Midi-Pyrénées - D. Viet. Autres itinéraires à découvrir absolument dans la région, pour leur intérêt à la .fois paysager et historique : LA VOIE VERTE DES PAYS CATHARES (38 Km) ou bien encore "PASSA PAIS" LA VOIE VERTE DU HAUT LANGUEDOC (80 Km).

Site Véloroute et voies vertes en Midi Pyrénées

Site Véloroute et voies vertes en Languedoc Roussillon

Nouveau Site : le Canal des Deux Mers à Vélo

Le site

Découvrez le Canal des Deux Mers à vélo, cet itinéraire exceptionnel qui relie la Méditerranée à l'Atlantique. Sur près de 800 km pédalez le long de l’Estuaire de La Gironde, du Canal de Garonne et du Canal du Midi, inscrit au patrimoine mondial par l'Unesco, pour découvrir des sites et des paysages inoubliables.

Tourisme FLUVIAL

LE CANAL DU MIDI EN BATEAU

Dans sa traversée de l’Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, le Canal du Midi sillonne les paysages méditerranéens de la Haute-Garonne, de l’Aude puis de l’Hérault. Coteaux aux reliefs marqués, champs de tournesols et de colza, cyprès et pins parasols, maisons de maîtres et clochers gothiques constituent l’arrière-plan de sa coulée verte. La plupart des bourgades situées aux abords du Canal du Midi méritent la visite : Villefranche-de-Lauragais, bastide du XIIIème siècle jadis place forte du commerce du pastel ; Castelnaudary, le berceau du Cassoulet, mais aussi tous ces villages en brique orangée ou en pierre dorée qui font le charme du Midi Toulousain ou de la Narbonnaise. Votre voyage au fil de l’eau sera également marqué par les nombreux ouvrages d’art du Canal. Vous admirerez le seuil de Naurouze qui marque le point culminant du Canal, le port du SOMAIL où faisaient halte les barques de poste transportant non pas le courrier mais les voyageurs, ou bien encore l’escalier de géant formé par les 9 écluses de FONSERANES. Le Canal du Midi compte 63 écluses. Leur passage est toujours un temps fort de la navigation et les éclusiers demeurent aujourd’hui les compagnons des voyageurs de la voie d’eau, malgré le développement de l’automatisation des écluses.

Lien Office Tourisme Occitanie

Lien Office de Tourisme Occitanie

LE CANAL DE GARONNE EN BATEAU

Agé de plus de 150 ans, le Canal de Garonne souligne de son trait bleu-vert le charme rural des villages du Tarn-et-Garonne, dominés par des églises bâties dans le pur style Gothique toulousain. Voici par exemple Montech, étape appréciée pour son port de plaisance et sa pente d’eau unique au monde. À ce niveau, il est agréable d’emprunter le canal de Montech, chemin d’eau de traverse permettant en une dizaine de kilomètres de rallier Montauban, ville d'Art et d'Histoire où l’on visitera le réputé musée Ingres. Revenant sur le Canal de Garonne, l’aventure se poursuit vers Castelsarrasin et son port Jacques-Yves Cousteau, puis vers Valence d’Agen dont le port accueille chaque été "Au Fil de l'Eau une histoire", un grand spectacle son et lumière. Auparavant, une halte prolongée à Moissac s’impose : Moissac, Grand Site Midi Pyrénées, célèbre pour le cloître roman de son abbatiale Saint-Pierre, mais aussi pour son raisin AOC Chasselas.

La navigation sur le Canal de Garonne est agrémentée par divers ouvrages d’art, dont le singulier pont-canal de CACOR, un peu en amont de Moissac. Tout en brique de Toulouse et pierre du Quercy, ce pont date de 1867. Il permet au Canal de Garonne, en une perspective majestueuse de plus de 350 m, de passer au-dessus du lit de la rivière Tarn. Ajoutons que, tout au long de son parcours, la berge ombragée du Canal de Garonne est animée par les promeneurs, cyclistes et joggers qui suivent la Voie Verte du Canal des Deux Mers. Epousant les anciens chemins de halage, celle-ci est aménagée de Port-Lauragais au sud de Toulouse jusqu’à LAMAGISTERE dans le Tarn-et-Garonne.

LE LOT EN BATEAU

On dit que le Lot est l’une des plus belles rivières de France. C’est un fait : on est sous le charme de ses méandres, gainés tour à tour de falaises ensoleillées, de versants couverts de petits chênes du causse, et des vignes qui donnent naissance aux excellents vins de Cahors. En amont de Cahors, le Lot trace une profonde et sinueuse entaille. Il coule ensuite en larges boucles que l’on appelle ici des singles, tapissées par les vignes de l’AOC Cahors. Parmi les escales placées sur le cours de la rivière, deux grands sites Midi-Pyrénées : Saint-Cirq-Lapopie et Cahors. Perché sur une falaise à 80 m au-dessus de la rivière, SAINT CIRQ LAPOPIE offre le spectacle magique de ses maisons gothiques cascadant sur le rocher. Au pied de ce village classé parmi les plus beaux de France, un bief aménagé permet de se baigner en toute sécurité dans le Lot. A 6 Km en aval de Saint-Cirq-Lapopie, on découvre le chemin de halage de Ganil que l’on peut également emprunter à pied. S’étirant sur 1 Km, cette encoche taillée à la base de la falaise est l’un des éléments les plus spectaculaires du patrimoine fluvial lotois. Arrivé à CAHORS le Lot file sous le pont Valentré, inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco tout comme la cathédrale Saint-Etienne pour son rôle dans le pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. Les plaisanciers sont invités à jeter l’ancre afin de visiter la première ville du Lot. Le riche patrimoine de la ville, son animation et sa douceur méridionale, sans oublier ses excellentes tables, en font une étape particulièrement appréciée. Autres perles à croquer sur les rives du Lot en aval de Cahors : la bastide de Castelfranc, le village vigneron d’Albas, les cités médiévales de Luzech et de Puy-L’Evêque ...

Lien Office de Tourisme Occitanie

Lien Office de Tourisme Occitanie

LA BAISE EN BATEAU

La Baïse se déroule en un ruban à la fois discret et fantasque, à travers des vallons colorés par les cultures et des arrondis boisés. Elle traverse également les vignes de l’AOC Armagnac et de l’AOC Floc de Gascogne. Dans sa partie gersoise, la Baïse rafraîchit ainsi Condom, sa capitainerie et son centre ancien. Ce dernier, dominé par une imposante cathédrale gothique, se compose d’hôtels particuliers du XVIIIème siècle, de grandes maisons armagnacaises, de chais et de caves sans oublier le Musée de l'ARMAGNAC. La Baïse passe ensuite aux abords de LARRESINGLE ravissante petite cité médiévale fortifiée, au coeur des vignes. Avant d’atteindre Valence-sur-Baïse, adorable bastide du XIIIème siècle établie sur une éminence rocheuse, la rivière effleure l’abbaye de FLARAN Fondée en 1151, cette abbaye cistercienne, étape sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, présente un ensemble architectural remarquable allant du XIIème au XVIIIème siècle. L’abbaye abrite le Centre Patrimonial du Gers et propose de nombreuses expositions tout au long de l’année, dont l’exposition permanente consacrée à la collection Simonow (œuvres de Monet, Matisse, Picasso

L’ensemble Flaran-Baïse-Armagnac fait aujourd’hui partie des Grands Sites Midi Pyrénées.

LE TARN EN BATEAU

Une balade en bateau sur le Tarn vous permettra de voir d’une toute autre façon le viaduc de Millau, les Raspes du Tarn mais aussi la ville d'Albi.

Le viaduc de Millau Grand Site Midi Pyrénées enjambe la vallée du Tarn d’un bond prodigieux. Fruit d’un exploit humain et technologique sans précédent, il est le pont à haubans le plus long et le plus haut du monde. L’une des meilleures façons d’approcher au plus près ce titan est d’appareiller pour une promenade en barque commentée sur le Tarn. Parmi les temps forts du parcours : le passage devant le village troglodytique de PEYRE, et le passage sous la plus haute pile du viaduc de Millau, culminant à 343 mètres de hauteur.

Les Raspes du Tarn - « Les Raspes » est le nom du détroit dans lequel le Tarn s’engouffre en aval du viaduc de Millau. Un long défilé rythmé de barrages, hérissé de rochers et de promontoires vertigineux. Ici, offrez-vous le plaisir d’une balade en bateau commentée : elle vous permettra de découvrir la beauté sauvage et la biodiversité de ce paradis retranché qui fait partie du Parc Naturel Régional des Grands Causses.

Albi - En coulant vers l’ouest, le Tarn arrive à Albi. Une balade en gabarre, bateau à fond plat autrefois utilisé pour le transport des marchandises, vous révèlera sous un jour différent les beautés de ce Grand Site Midi Pyrénées.

C’est en effet côté rivière qu’Albi et sa cité épiscopale, inscrite au patrimoine mondial par l’Unesco, offrent le meilleur de leur profil. De votre gabarre, vous vous offrirez un beau travelling sur l’alignement majestueux constitué par la cathédrale Sainte-Cécile, le Palais de la Berbie où s’abrite le Musée TOULOUSE LAUTREC ainsi que les jardins à la française établis en terrasse au-dessus de l’eau.

Lien Office de Tourisme Occitanie

Lien Office de Tourisme Occitanie

LA GARONNE EN BATEAU

Sur la rive droite, les quais de Garonne sont aménagés en longues promenades, de part et d’autre du port de la Daurade. Les quais sont l’un des lieux de détente préférés des Toulousains.

Leurs hauts murs de soutènement, en brique orangée, se gorgent de soleil pour souligner le charme des maisons riveraines. Ces dernières, colorées, ornées de balcons fleuris et de colonnades, s’alignent sur la promenade Henri Martin et le Quai de Tounis où Claude Nougaro résidait. Cafés étudiants, restaurants, brasseries, ainsi que l’église Notre-Dame de la Daurade et l’école des Beaux-Arts de Toulouse, s’ouvrent également sur la Garonne. Sur la rive gauche se succède les pelouses et les ombrages de la Prairie des Filtres, lieu de farniente et de concerts, mais aussi terrain historique où se jouèrent les premiers matchs de rugby en terre midi-pyrénéenne. Vient ensuite l’étonnante GALERIE PHOTO DU CHATEAU D'EAU, puis l’Hôtel-Dieu, inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco pour son rôle dans le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. La Garonne passe ensuite devant le dôme de style vénitien de la Grave, puis devant l’esplanade du CENTRE D'ART CONTEMPORAIN DES ABATTOIRS qui surplombe le fleuve. Quasiment en face, une autre esplanade en teck, celle de L'ESPACE EDF-BAZACLE (un lieu d’expositions gratuit), domine également la Garonne à l’endroit où les bateaux font demi-tour face à la rugissante chaussée du BAZACLE. Un des temps forts de cette balade sur l’eau est le passage sous le pont Neuf, paradoxalement le plus ancien de la ville. Calculé pour résister aux emportements de la Garonne, il fut inauguré en 1661 par le futur Louis XIV, alors âgé de 14 ans.

BATEAUX DE PROMENADE ET DE CROISIERE

Ce sont des bateaux, des péniches ou des barques conçus pour le transport de groupes de passagers, pilotés par un Capitaine et ses matelots. La capacité de ces bateaux est variable. La durée des croisières, le plus souvent commentées, est également variable selon les prestataires : à l’heure, pour une après-midi ou une journée. La croisière peut être à thème ou gastronomique, avec ou sans repas à bord, et peut même accueillir des séminaires d’entreprises. Certains prestataires ont également aménagé leurs péniches en hôtel de luxe, gîte ou chambres d’hôtes avec services personnalisés et navigation à la carte.

Lien Office Tourisme Occitanie

BATEAUX HABITABLES A LOUER

On les appelle également des house-boats. Ce sont des bateaux ou des pénichettes habitables, pour 2 à 12 personnes. Ces bateaux sont tout équipés : literie, vaisselle, cuisine, sanitaires. Ils se conduisent sans permis, après une initiation à la navigation et au passage d’écluses. Les tarifs de location comprennent l’assistance technique, les taxes de navigation, les assurances. La durée de location est variable : week-end, mini-semaine, semaine, ...

Lien Office Tourisme Occitanie

BATEAUX NON HABITABLES A LOUER

Qu’il s’agisse d’une barque, d’une gabarre ou d’une petite vedette, ces bateaux sans permis se pilotent facilement et sont proposés à la location pour une journée ou une demi-journée.

Leur capacité varie de 2 à 10 personnes selon le type d’embarcation. Certains prestataires proposent en sus le panier pique-nique avec produits du terroir.

Lien Office de Tourisme Occitanie

LES BATEAUX A QUAI

Ce sont des bateaux ou des péniches demeurant amarrés à quai, transformés en établissements pouvant accueillir du public. On trouve ainsi des bateaux aménagés en restaurant, discothèque, pub, boutique …

Lien Office de Tourisme Occitanie

0